Le projet

Journée d’échanges et de réflexion : le 18 avril 2014 à la Cité des Métiers de Marseille de 9h30 à 17h

Flyer_dechet-recto-V4

© Stephan Muntaner

Porter un nouveau regard sur la gestion des déchets, s’interroger sur l’usage et le devenir de ce que nous produisons: c’est la réflexion entreprise depuis sept mois par une promo d’étudiants. Un itinéraire qu’ils invitent à partager…

24 étudiants pointent la gestion des déchets
Unis par les valeurs de l’Économie sociale et solidaire, ou au moins par un vif intérêt pour ce tiers secteur de l’économie, la place qu’il occupe dans l’économie de marché et sa capacité à créer du lien social et de l’emploi sans que le profit ne soit au centre de ses préoccupations, 24 étudiants, de tous âges et de tous horizons, ont entamé en septembre dernier une formation à l’Université d’Aix-Marseille : un Master Ressources Humaines dans l’Economie sociale et solidaire qui vise à former un personnel encadrant pour un monde associatif qui se professionnalise/dans un monde associatif en mutation.
Au programme de cette formation, l’organisation d’un événement, une journée de rencontres et d’échanges, fixée le 18 avril 2014. C’est la question de la gestion des déchets qui sera le thème choisi par cette promo après le logement ou les mutuelles les années précédentes. Vaste programme pour une question qui touche tous les citoyens mais qui reste souvent opaque et au cœur d’enjeux politiques locaux, nationaux et même géopolitiques.

Méthode, investigation et logistique au cœur du projet
Quelques cours de méthodologie de projets, initiant les étudiants aux principes de la sociocratie et les voilà partis à la rencontre des acteurs de terrain – associations, collectivités publiques, entreprises – pour essayer de comprendre comment s’opère la gestion des déchets dans notre région et d’y dénicher quelques initiatives innovantes. Car elle est aussi là, la plus-value de l’ESS : une capacité a produire des innovations sociales, et l’épineuse question de la gestion des déchets pourrait fournir un terreau propice. Effectivement, entre des jeans fabriqués à partir de cotons recyclés par une entreprise écoresponsable, du compostage en habitat collectif ou le développement des ressourceries, l’ESS est riche de créativité. Au terme de ce travail de recherche et de réflexion, il fallut élaborer un programme qui interroge la place des déchets dans nos sociétés et la manière dont le traitement de ces déchets doit s’adapter ou évoluer.

Mais l’organisation d’une journée d’échanges, c’est aussi une logistique à mettre en route. En premier lieu, trouver des financements, dans une période de récession économique, avec un statut d’étudiants, et sur un sujet qui à la fois intéresse tout le monde mais finalement mobilise peu ou ne rentre pas dans les cases prédéfinies des lignes budgétaires des potentiels financeurs. Mettre en place des supports de communication pour faire connaître cet événement, tout en restant cohérent avec le sujet : pas d’impression d’affiches excessive pour éviter le gaspillage. Comment offrir aussi aux invités des collations suffisantes et un buffet délicat tout en respectant un budget limité ? Autant de débats animés, de discussions, d’échanges de vues, d’altercations parfois mais aussi de conciliations qui auront permis, à la fin, de monter cette journée du 18 avril.

Un programme pour réfléchir ensemble
C’est donc aujourd’hui avec une impatiente certaine que ces étudiants attendent non seulement leurs invités, mais aussi les curieux, les professionnels comme les néophytes, s’emparer à leur tour de leurs questionnements. Tous auront le droit à la parole autour d’ateliers participatifs. Les déchets comme ressources, les échelles de traitement, leurs circuits de gestion et leurs contraintes….En jetant tout dans la benne, on pourrait en sortir, qui sait, un très bon composte.

Venez vous aussi partagez vos expériences et vos réflexions avec les autres acteurs de la région PACA – Acteurs privés, publics et organisations citoyennes.

Inscriptions: https://geronsnosdechets2014.wordpress.com/sinscrire-a-la-journee/
Contact: geronsnosdechets@gmail.com
Teasing : http://vimeo.com/89907812

Publicités

7 commentaires pour Le projet

  1. louloudeschamps dit :

    c’est sympa de pouvoir s’inscrire mais où est le programme prévisionnel ?
    Ca ressemble à la JRC déchets d’Arènes qui n’a pas laissé beaucoup de souvenirs …
    l’annonce de ce projet semble être en retard par rapport à l’approche développée par ailleurs d’économie circulaire ….

    • blogmasteress2014 dit :

      Bonjour, le programme détaillé de la journée est en cours de validation, et sera publié très prochainement.
      Quant à thématique de l’économie circulaire, elle sera bien évidemment abordée le 18 avril 2014.

    • Suricate dit :

      Pourquoi dites vous que le projet semble en retard par rapport à l’approche d’éco circulaire ?
      Parler des déchets reste d’actualité, et même si l’approche d’économie circulaire est d’autant plus actuelle, la question des déchets reste essentielle !
      De plus, étant donné que les politiques n’en parlent pas beaucoup, il est toujours intéressant de venir échanger et débatre de ces questions avec d’autres personnes.
      Il faut au contraire encourager ces initiatives locales, d’autant plus que ce projet est préparé par des étudiants en ESS, l’ESS qui dispose sans doute suffisament de ressource pour être force de proposition.
      Vous devriez sans doute venir à cette journée pour apporter votre point de vue.
      En tout cas pour ma part, je trouve çà vraiment courageux de s’attaquer à ce sujet « épineux » ! surtout en période électorale. Mais n’est-ce pas là la meilleure occasion pour en parler ?

      • louloudeschamps dit :

        on sera en période post électorale où des élus prendront en charge leurs nouveaux dossiers et entrerons en contacts avec les services techniques. Une des principales difficultés, à mon avis, est que sur les déchets, on arrive vite à des solutions techniques et qu’on a du mal à avoir une dynamique collective qui soit le support d’un engagement politique (intérêt général) avec des jeux d’acteurs complexes.
        Dissocier la question des déchets des modes de production, de consommation et de distribution me semble incomplet et peu productif … Oui à une approche systémique. Ce qui pose la question du lien au territoire pour tous ces aspects …
        Il y a toujours une difficulté à arbitrer entre la liberté individuelle de consommer (poussée par le metteur en marché et le dieu croissance) et l’intérêt collectif de gérer des ressources et les déchets. Un bon arbitre est la réglementation associé à un coût à ne pas faire dissuasif. La démarche ESS n’apporte pas grand chose sur ce point là même si elle est pertinente sur le schéma global.
        Sur ces questions, je peux intervenir et contribuer au débat si vous le souhaitez.

      • Suricate dit :

        je suis d’accord avec vous sur la difficulté d’avoir une dynamique collective sur le sujet. Concernant l’ESS, je pense qu’elle peut apporter énorément sur ce point, notamment par le biais des PTCE ; un exemple de PTCE lié à la question des déchets, basé sur St Remy en Provence et initié par un collectif d’association a été lauréat cette année. C’est encourageant pour l’avenir, sachant que ce type de projet met en lien différents acteurs issus de milieux différents (public, privé, associatif…).
        n’hésitez pas à vous inscrire du coup pour venir débattre avec différents professionnels du secteur, étudiants, chercheurs…vous êtes peut-être vous même du secteur ?

  2. laurence_13 dit :

    Projet très intéressant ! Vivement le programme détaillé !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s